Puis-je racheter mon épargne-pension avant terme ?

Nombreux sont ceux qui se sont déjà posé cette question. Il est possible qu’un “accident de la vie” engendre subitement des frais inattendus, et qu’on ait besoin d’un argent qu’on ne possède pas. Ou plutôt, que l’on possède, mais dont on ne dispose pas, parce qu’on l’a placé dans son épargne-pension. La tentation pourrait alors être grande de reprendre l’argent de son épargne-pension. Est-ce possible, et surtout, est-ce souhaitable ?

Possible, mais à déconseiller

La réponse est claire: oui, c’est possible ; non, ce n’est pas souhaitable !

L’argent de l’épargne-pension est en effet destiné à être encaissé au moment où l’on prend sa retraite. C’est prévu ainsi et la fiscalité est conçue dans cette optique. En principe, vous ne pouvez pas toucher avant la retraite le montant que vous avez épargné dans le cadre de l’épargne-pension. Si vous le faites malgré tout, cela sera toujours préjudiciable. D’une part, cet argent ne rapportera plus rien, mais – pire encore – il sera soumis à une taxation lourdement pénalisante. Vous devrez également payer des frais de sortie ou une indemnité de rachat. Cette somme baisse cependant au fur et à mesure que l’on se rapproche des 65 ans.

Trois possibilités

Lorsque vous commencez à épargner pour votre pension, la date d’échéance est fixée au 65e anniversaire. Vous pouvez pourtant réclamer votre capital plus tôt. Il y a lieu de distinguer ici trois situations. 

Vous avez plus de 60 ans et vous avez entamé votre épargne-pension avant 55 ans. Si vous réclamez votre capital après cette date, l’impôt aura déjà été payé et il n’y aura plus aucune imposition sur cette somme. Le seul inconvénient est que vous ne pouvez plus bénéficier d’une réduction d’impôt sur les sommes que vous versez entre 60 et 64 ans.

Vous demandez votre capital avant l’âge de 60 ans. Dans ce cas, vous devrez en principe payer une pénalité de 33 % sur le montant demandé (+ les taxes communales). 

Si vous avez seulement entamé votre épargne-pension après l’âge de 55 ans, l’imposition finale n’aura lieu qu’au moment du 10e anniversaire de votre contrat. Si vous réclamez votre capital plus de 5 ans avant la fin du contrat, vous paierez 33 % d’imposition (+ les taxes communales) sur l’avoir.  Sinon, le taux final d’imposition (8%) sera déduit du capital que vous demandez au moment où vous le faites.

Conclusion : il est en tout cas avantageux de continuer à épargner pour son épargne-pension jusqu’à 65 ans, et de ne toucher son capital qu’après cette date.

  • Twitter
  • LinkedIn
  • Facebook

, ,