Réintégration des travailleurs en incapacité de travail : Quel est le rôle du médecin de travail ?

Dans un article précédent, nous avons expliqué que la législation prévoit dorénavant des trajets de réintégration pour les travailleurs en incapacité de travail de longue durée. Le médecin du travail-conseiller en prévention a un rôle important à y jouer. Il doit en effet évaluer les capacités futures du travailleur concerné. Mais quelles conclusions sont possibles et que devez-vous faire, en tant qu’employeur ?

Après le lancement d’un trajet de réintégration, le médecin du travail-conseiller en prévention va vérifier quelles sont les possibilités de travail qui restent au travailleur concerné. Avant de tirer des conclusions, le médecin du travail-conseiller en prévention consulte le travailleur, le médecin traitant, d’autres conseillers en prévention, et si possible, le poste de travail est étudié.

Le médecin du travail-conseiller en prévention peut tirer trois conclusions différentes* :

  1. Le travailleur concerné ne peut temporairement pas effectuer le travail convenu. Il pourra le faire ultérieurement. ll faut alors décider si un travail adapté temporaire est nécessaire ou pas.
  2. Le travailleur ne pourra plus jamais effectuer le travail convenu. Il faut à nouveau déterminer si un travail adapté est possible ou non. Le travailleur peut faire appel de cette décision.
  3. À ce moment, il n’est pas encore utile de lancer un trajet de réintégration. La situation sera réévaluée plus tard.

*Si le travailleur peut simplement reprendre la fonction convenue, aucun trajet de réintégration n’est déployé.

Dans une phase suivante, le médecin du travail-conseiller en prévention détermine avec l’employeur si le poste de travail, ou le travail, peut être adapté.

  • Twitter
  • LinkedIn
  • Facebook

, , , ,