Mégatendance 6 : Smart cities et sécurité

De nombreuses initiatives sont aujourd’hui prises pour développer ce que l’on appelle des smart cities ou villes intelligentes. La collecte massive de données pour parvenir par exemple à des transports en commun et une gestion énergétique plus efficaces est ainsi appelée à provoquer d’énormes bouleversements dans de nombreuses villes ces prochaines années. Quels sont les défis que cela suppose et comment tirer profit de cette tendance en tant qu’investisseur ?

Partout dans le monde, les autorités urbanistiques et autres prennent des initiatives pour améliorer la viabilité et la qualité de vie des citoyens dans les villes. Au Japon, le gouvernement prévoit ainsi l’installation de systèmes énergétiques intelligents pour tous les ménages. À Eindhoven, un projet d’éclairage intelligent est en phase de lancement. De nombreuses villes réfléchissent aussi sur une circulation plus intelligente, avec une circulation la plus efficace et la plus rapide possible des transports en commun comme les bus. De telles initiatives s’inscrivent dans le cadre de la tendance aux “smart cities”, une tendance à son tour très proche des tendances de l’internet des choses et de l’intelligence artificielle.

Il ne s’agit là que de quelques exemples de projets dont le point de départ est toujours le même : à partir d’une captation massive de données, mettre les structures et processus à nu et prendre des mesures pour améliorer la qualité de vie, augmenter l’efficacité, réduire les coûts, … Cela vaut du reste aussi pour la sécurité, à partir d’une analyse approfondie des chiffres de la criminalité. “L’éternel point d’attention reste toutefois le respect de la vie privée”, explique Evert Van Meeuwen, Senior Investment Officer chez Delta Lloyd Life. “C’est une considération récurrente qui s’impose toujours : jusqu’où peut-on aller dans la collecte de données et à partir de quand franchit-on la limite avec la vie privée des gens ? Une question qui se posera à coup sûr des milliers voire des millions de fois ces prochaines années et à laquelle les autorités devront apporter une réponse. Le principal critère dans ce cas sera le suivant : qui fait quoi avec les données ?

Pour l’investisseur, la numérisation croissante offre de nombreuses possibilités, notamment du fait de l’apparition sur le marché de nombreuses start-up désireuses de développer de nouveaux systèmes pour smart cities. Evert van Meeuwen : “Faire le bon choix au cœur de cette explosion de start-up n’est bien sûr pas toujours évident. Vous pouvez bien sûr aussi toujours investir dans les nouvelles technologies, par exemple à travers des fonds ou des assurances de branche 23. En faisant toutefois toujours attention aux bulles.”

 


evertvanmeeuwenEvert Van Meeuwen est Senior Investment Officer, responsable de l’Asset Management au sein de Delta Lloyd Life. Il travaille depuis 2006 comme analyste en investissement et financier, notamment dans l’Investment Banking chez BNP Paribas, en M&A auprès de la Commission européenne, et comme gestionnaire de portefeuille obligataire en assurances.

  • Twitter
  • LinkedIn
  • Facebook

, , , , , , ,