10 conseils pour fidéliser davantage un collaborateur-clé à votre entreprise

Le succès de votre entreprise est également déterminé par la qualité de vos collaborateurs. C’est pourquoi il est important de fidéliser vos principaux collaborateurs à votre entreprise. Vous n’avez pas envie qu’ils vous quittent, n’est-ce pas ? Et vous voulez éviter à tout prix une incapacité de travail de longue durée, suite à un burn-out par exemple. Mais comment vous y prendre ? Les stimuli financiers seuls ne suffisent pas. Voici 10 conseils pour une politique de rétention efficace.

  1. Créez une bonne ambiance de travail. Cela ne vous coûte rien, et c’est une motivation très importante pour le personnel, mais aussi pour les dirigeants ou collaborateurs-clés dans une PME.
  2. Donnez à votre (vos) principal (principaux) collaborateur(s) suffisamment de responsabilités et de marge de manœuvre pour organiser lui-même (eux-mêmes) son (leur) travail.
  3. Les opportunités de développement sont indispensables : vos collaborateurs-clés souhaitent également évoluer. Donnez-leur toutes les opportunités de le faire.
  4. Organisez régulièrement des entretiens de fonctionnement. Faites en sorte que ces entretiens ne soient pas unidirectionnels, mais écoutez attentivement les préoccupations et les questions de vos collaborateurs(-clés).
  5. Communiquez de manière transparente à propos des plans et objectifs de l’entreprise et tenez vos collaborateurs informés de l’évolution. Cela augmentera leur implication.
  6. Donnez à vos collaborateurs-clés la possibilité de combiner plus facilement leur job avec leur vie privée, par exemple grâce à des horaires de travail flexibles, des jours de congé supplémentaires…
  7. Visez un objectif spécifique , en dehors du contexte du travail. Créez par exemple un petit groupe de marcheurs et inscrivez-vous ensemble à des événements comme les 20 km de Bruxelles.
  8. Les employee benefits, comme une voiture de société, mais aussi une assurance de groupe ou un engagement individuel de pension, peuvent renforcer le sentiment d’implication du collaborateur. En général, un package salarial sur mesure, où le collaborateur peut faire lui-même ses choix, est un atout supplémentaire.
  9. Une augmentation du salaire brut est toujours une option, mais qui ne représente pas toujours beaucoup en net. C’est pourquoi un bonus exonéré d’impôts, associé à quelques objectifs spécifiques, est souvent une alternative très intéressante à l’augmentation de salaire traditionnelle. Le bonus est exonéré fiscalement pour l’employeur et le travailleur. Le travailleur paie toutefois des cotisations sociales spéciales de 33 %. Ce bonus se monte à 3.215 € maximum pour 2017.
  10. Vous pouvez distribuer une partie du bénéfice de l’entreprise à votre personnel. Mais il importe alors que vous fixiez des accords clairs au préalable à ce sujet.
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Facebook

, , , ,