Comment puis-je travailler à l’étranger en tant qu’indépendant ?

Il n’est déjà pas toujours facile de savoir tout ce qu’il faut faire pour être en ordre lorsque l’on souhaite démarrer comme indépendant en Belgique. Cela ne surprendra donc personne qu’il est encore plus difficile d’entreprendre la même chose à l’étranger. La difficulté se situe à un double niveau. Que faut-il faire pour démarrer comme indépendant dans le pays choisi ? Et que faut-il faire pour être/rester en ordre avec la sécurité sociale dans notre pays ?
C’est une matière très complexe et nous ne pourrons certainement pas traiter exhaustivement tous les cas ici. Nous allons malgré tout essayer de donner quelques directives pratiques.

Tout dépend de votre situation
Lorsque vous souhaitez démarrer comme indépendant dans un autre pays, plusieurs situations sont possibles : vous êtes déjà indépendant en Belgique ou vous êtes encore salarié dans notre pays. Avez-vous ou non l’intention de poursuivre vos activités professionnelles en Belgique ? Pour combien de temps comptez-vous partir à l’étranger ? Avez-vous en vue un pays de l’Espace Économique Européen (EEE) ou un pays en dehors de cette zone ? Quels liens et/ou accords (de sécurité sociale) existent-ils entre ce pays et le notre ? La réponse à toutes ces questions influencera la situation.

En tant qu’indépendant à l’étranger
La première question qui se pose est la suivante : “quel pays étranger” ? Nous sommes loin de l’époque où il n’existait que “notre pays” et “l’étranger”. Grâce à l’unification européenne et la libre circulation des personnes, l’établissement dans un autre pays de l’Union européenne est devenu bien plus facile. Bien qu’il existe encore, au sein de l’Union européenne, quelques petites différences administratives entre les pays de l’espace Schengen et les autres, nous devons parler dans ce cadre des pays de l’Espace économique européen, plutôt que des pays de l’Union européenne. Il s’agit donc des 28 pays de l’Union européenne, plus l’Islande, la Norvège et le Liechtenstein. L’UE a conclu avec la Suisse des accords bilatéraux équivalents, mais en dehors de l’EEE.

Pour combien de temps ?
La question suivante est : pour combien de temps comptez-vous partir à l’étranger ? Si vous êtes déjà établi comme indépendant en Belgique et que vous comptez poursuivre cette activité dans notre pays après une certaine période à l’étranger, la chose n’est pas si compliquée. Si ces deux conditions sont remplies, il est possible de parler de “détachement“. Dans ce cas, la sécurité sociale peut continuer à être réglée à partir de la Belgique pendant la durée de la mission à l’étranger. Il doit tout d’abord s’agir d’une activité similaire. En d’autres mots, vous devez exercer à l’étranger la même profession qu’en Belgique. Deuxièmement, la durée prévue du détachement ne peut excéder 24 mois. Après cette période, vous devez à nouveau travailler en Belgique ou prendre d’autres mesures pour être en ordre.

Ceci était un aspect relativement facile du travail à l’étranger. Nous allons maintenant examiner ce qu’il en est dans d’autres situations.

  • Twitter
  • LinkedIn
  • Facebook

, , , , , , ,